Recherche archives

Recherche par catégories

Hot tags

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies.

Eu Mundus

EU-MUNDUS : actualité sur le rôle de l’Union européenne dans le monde.

Tous les Etats membres de l’UE, sans exception, font face aux mêmes défis internationaux, et ces enjeux internationaux mettent en question la capacité collective des Européens à répondre aux attentes des citoyens. Il existe une continuité évidente entre la dimension interne des défis et des moyens d’y faire face et la dimension externe (diplomatie, défense).Les thèmes au cœur des débats politiques, nationaux en période électorale notamment, présentent une dimension nationale, mais aussi européenne et  mondiale : incertitudes économiques, terrorisme, crise migratoire, défis climatiques, l’Etat de droit , montée des discours populistes et extrémistes singulièrement vis-à-vis de la mondialisation, lutte contre la corruption, la criminalité internationale organisée, tous mettent en jeu la sécurité, la défense, la prospérité et dépassent manifestement les nations.

Autant de raisons pour Eulogos de donner plus d’ampleur et de visibilité à sa rubrique consacrée à l’Europe dans monde. La première priorité, c’est évidemment la dimension extérieure de l’espace de liberté, sécurité et justice, mais sans perdre de vue le facteur géographique avec la politique européenne de voisinage et la coopération au développement, singulièrement en faveur de l’Afrique si proche  trop longtemps oubliée, ni l’élément institutionnel avec les grandes institutions internationales (Famille des Nations Unies, Conseil de l’Europe, OSCE, OTAN…)

Replacer l’Europe dans le monde, c’est lui redonner de l’ambition, un nouveau dynamisme fait d’imagination, de créativité et d’initiatives. Se sentir à l’aise à l’extérieur de ses frontières lui garantit un poids accru et une capacité de négociation plus efficace, nous renforce et nous protège des tumultes   migratoires, des conflits militaires  et aussi des tumultes monétaires et du tumulte des échanges commerciaux.  L’UE, c’est ce grand laboratoire où s’élaborent de nouveaux modes de gouvernance.

Inévitablement, l’échelle mondiale devra être prise en compte dans la formulation de tout projet européen, dans une stratégie de relance politique et géopolitique pour faire revivre une ambition et répondre aux défis internes et externes .Il revient à l’Union européenne de « civiliser la mondialisation », pour reprendre l’expression de Nicole Gnesotto et Pascal Lamy dans « Où va le monde ? ».

 Pour cela, mieux connaître la mondialisation, les faits mais aussi les tendances et les grandes évolutions. Ne pas nier ou diaboliser la mondialisation. La réponse n’est pas la suppression incantatoire de la mondialisation et des frontières, ne pas se tromper de combat et ne pas abandonner les critiques souvent justifiées à ceux qui n’aiment pas l’Europe.

 Ne plus subir les crises des autres, « civiliser la mondialisation », pour reprendre l’expression de Nicole Gnesotto et Pascal Lamy dans « Où va le monde ? ». L’UE c’est ce grand laboratoire où s’élaborent de nouveaux modes de gouvernance .Mieux connaître le monde et le fréquenter de façon assidue, c’est sortir l’Europe de son abstention et de son renoncement stratégiques. De grandes réformes sont nécessaires, chacun en est bien conscient, bien conscient aussi qu’elles doivent s’inscrire dans le temps long, sur plusieurs années, mais surtout qu’elles doivent s’inscrire sur un espace vaste, celui du monde.