Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

Un nouveau coup dur pour la coopération entre l’UE et la Turquie : Human Rights Watch(HRW) demande à l’Union européenne de cesser de renvoyer des réfugiés en Turquie.

pdf mise en ligne :21 06 2016 ( NEA say… n° 174 )

COOPERATION JUDICIAIRE PENALE > Lutte contre la criminalité

La très influente ONG donne un sérieux coup de canif dans le contrat, déjà fort critiqué. Dans un long communiqué détaillé le 20 juin, HRW a demandé à l’Union européenne de cesser de renvoyer les réfugiés syriens vers la Turquie, mettant en avant l’accès insuffisant à l’emploi, à l’éducation, aux soins de santé ce qui ne fait qu’aggravé le cycle infernal de l’exploitation, de la misère et des violences. A cela s’ajoutent les retards dans l’enregistrement, la mise en œuvre restrictive des politiques de protection temporaire, et aussi longtemps que la Turquie doit faire face à un très grand nombre de réfugiés sans pouvoir garantir la sécurité et assurer les besoins élémentaires, l’Union européenne ne devrait pas pouvoir renvoyer des réfugiés syriens vers la Turquie. C’est une mise en cause des fondements de l’accord avec la Turquie que demande HWR.

HRW rappelle que la notion de « pays sûr » appliqué à la Turquie dans le cadre de l’accord ne doit pas couvrir  uniquement la protection contre les guerres ou les persécutions de toute sorte mais aussi des droits au travail décent, à la santé et à l’éducation . HRW constate que les lois et politiques turques ne reconnaissent pas aux syriens des droits complets, pire, même les protections prévues par la législation tuque ne sont pas mises en œuvre.

HRW rappelle également que la Turquie a été accusée à plusieurs reprises de refouler les réfugiés à la frontière. Des gardes frontières turcs ont été accusés n’avoir tiré récemment  sur des réfugiés syriens faisant 8 morts ce qui a été démenti par la Turquie. Déjà il y a plus d’un mois l’ONG avait rapporté des faits de même nature. La Commission européenne tente de minimiser les évènements : elle est bien informée par la presse, nous dit-elle, et elle fait confiance à la Turquie pour qu’elle tire les choses au clair et établisse la vérité. A suivre …

 

Pour en savoir plus : principales sources des informations

      -. EU dont send syrians back turqey  https://www.hrw.org/news/2016/06/20/eu-dont-send- syrians-back-turkeyhttps://www.hrw.org/fr/video-photos/video/2016/05/10/turquie-tirs-de-gardes-frontieres-contre-des-syriens

      -. Hrw dénonce des tirs de gardes frontières turcs contre les refugiés syriens https://www.hrw.org/fr/video-photos/video/2016/05/10/turquie-tirs-de-gardes-frontieres-contre-des-syriens

      -. Que contient l’accord UE-Turquie sur les migrants ? http://www.touteleurope.eu/actualite/que-contient-l-accord-ue-turquie-sur-les-migrants.html

      -. Texte de la « Déclaration » (et non accord)UE-Turquie du 18 mars http://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2016/03/18-eu-turkey-statement/

 

 

 

 

NEA say... n° 174  

L'édition complète en bref


NEA say... Editions précédentes



recherche libre