Une information citoyenne au service d'une identité européenne
Réactions, commentaires et débats avec des invités

Glossaire interactif des termes de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice
Observatoire législatif de l’Espace européen de liberté, de sécurité et de justice
Veille juridique et documentaire axée sur la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne
Actualités des grands projets de l'Union européenne
Dossiers documentaires thématiques
Actualités sur le rôle de l'Union européenne dans le monde
Une information citoyenne au service d'une identité européenne

La société civile s’empare du redoutable problème du dopage à quelques jours de l’ouverture des jeux olympiques. ? Que fait l’Union européenne ?

pdf mise en ligne :22 06 2016 ( NEA say… n° 174 )

LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES > Elargissement

Trois mesures contre le dopage. L’Association mondiale des olympiens (WOA) n’est pas restée silencieuse dans le débat sur le dopage et la suspension de l’athlétisme russe des Jeux de Rio. A l’initiative de son président, le Français Joël Bouzou (également président de Peace and Sport), elle a présenté lundi 20 juin un plan en trois points contre le dopage. L’association propose que les contrôles soient effectués désormais de façon indépendante des pays, des sports et des organisateurs de compétition. Elle suggère qu’un financement plus important soit consacré à la lutte antidopage.

Trois mesures contre le dopage. 

Surtout, idée la plus radicale, la WOA prône la création d’un mécanisme permanent permettant aux athlètes propres de concourir, même si leur pays ou leur sport est suspendu. Explication de Joël Bouzou: « Le système actuel ne fonctionne pas (…) Il est aujourd’hui impossible à un athlète de démontrer pleinement qu’il ne triche pas (…) Un athlète propre devrait, dans tous les cas, avoir le droit de concourir. »

Un sommet olympique à l’automne

 Le président du CIO a annoncé mardi 21 juin, à l’issue du sommet olympique de Lausanne, que l’instance olympique se retrouverait après les Jeux de Rio pour discuter à nouveau de la question de la lutte antidopage. Ce nouveau sommet olympique, prévu le 8 octobre 2016, proposera plusieurs mesures pour mieux lutter contre le fléau. Parmi elles, le transfert de la responsabilité des contrôles depuis les fédérations internationales vers l’Agence mondiale antidopage (AMA). « Le sommet olympique a reconnu que le système antidopage connaît des déficiences. Il doit être plus transparent», a déclaré Thomas Bach.

Devant un tel constat l’Union européenne s’honorerait en jouant enfin le rôle qui lui revient naturellement.

 

 

Pour en savoir plus : principales sources de l’information

      -. http://olympians.org/news/615/woa-calls-for-three-point-anti-doping-plan-to-eliminate-cheats/

      -. WOA :histoire, mission ,objectifs, valeurs http://olympians.org/woa/about/introduction/

      -. Dossier des articles de Eulogos consacrés au sport http://www.eu-logos.org/eu-logos_nea-say.php?idr=4&idnl=3855&nea=174&lang=fra&arch=0&term=0

 

 

 

NEA say... n° 174  

L'édition complète en bref


NEA say... Editions précédentes



recherche libre