Turquie : une page se tourne. La Turquie s’éloigne de l’UE, est-il trop tard ? L’adhésion sinon rien?

Une réponse est attendue pour le Conseil affaires étrangères de décembre. En attendant observons ce que les ministres se sont dits au cours de ces derniers jours et au préalable rappelons dans quel contexte se sont déroulées les délibérations des ministres. Rappelons les positions du Parlement européen. Dès les premiers jours de novembre Johannes Hahn, commissaire aux négociations d’élargissement alertait : «  la Turquie s’éloigne de l’Union européenne. «Dans le rapport de suivi de cette année, nous insistons sur le recul de la Turquie dans le domaine de l’Etat de droit et des droits fondamentaux ». Le commissaire a tenu à souligner, une fois de plus, que la tentative du coup d’Etat du 15 juillet avait été une attaque contre la démocratie et qu’une réaction rapide et déterminée était légitime. (suite…)

Continuer la lecture

La chancelière Merkel a annoncé le dimanche 21 novembre dernier sa candidature

Sa volonté de se porter candidate à sa propre succession lors des élections législatives de septembre 2017 est une bonne chose pour l’Union européenne. De l’aveu même d’Angela Merkel, la campagne devrait être l’une des plus difficiles de sa carrière. Alors qu’une alliance entre les principaux partis de gauche (SPD, Die Linke, Verts) est évoquée, Angela Merkel a certes perdu en popularité depuis l’été 2015 et sa décision d’ouvrir les portes de son pays aux réfugiés, ce qui a divisé la société allemande. En atteste la rapide progression du parti d’extrême-droite AfD, crédité de 13 % d’intentions de vote. Angela Merkel est par ailleurs d’ailleurs perçue par beaucoup comme un rempart face à la montée des populismes mais par rapport à beaucoup de chefs d’état ou de gouvernement, sa popularité reste enviable. (suite…)

Continuer la lecture

Entre faisabilité et intox : les candidats Républicains à la primaire face à la question migratoire

Le deuxième débat de la primaire des Républicains s’est tenu jeudi 3 novembre. Il portait tout particulièrement sur les questions de sécurité, terrorisme, diplomatie, immigration et Union européenne.

A cette occasion, les sept candidats au scrutin des 20 et 27 novembre ont été appelés à débattre sur les enjeux migratoires ainsi que sur le sort des réfugiés et des migrants présents sur le territoire français. Le débat s’est en effet ouvert sur ce sujet en se centrant sur la jungle de Calais, détruite et évacuée fin octobre. L’article revient sur les annonces faites par les ténors du camp Républicain, rectifie certaines approximations et analyse les idées des candidats. (suite…)

Continuer la lecture

Post Brexit. Peut-on faire un bilan ? L’Europe doit prendre enfin ses responsabilités

L’article était achevé lorsque la nouvelle bouleversante pour l’Europe de l’élection de Donald Trump est tombée. Fallait-il différer la publication de l’article ? Nous avons choisi de le publier sans en changer un mot, ne serait-ce que parce que certains de ses aspects avaient un caractère prémonitoire et parce que le fait d’entrer dans une période de très grandes incertitudes ne justifierait pas un quelconque report car alors on ne fait plus rien dans l’attente d’une éclaircie ! Quand ? Quelle éclaircie ? Quelle stabilité retrouvée ?

L’information est bouleversante pour l’Europe parce qu’elle réfute ses valeurs, parce qu’elle oblige l’Europe à être un leader non choisi   du camp des libertés démocratiques, leader non choisi mais aussi non préparé, trop habituée qu’elle était à s’abriter derrière la bannière étoilée. C’est donc aussi une chance à saisir. Le talentueux journaliste Nicolas Gros-Verheyden s’est exprimé dans un style plein de verdeur qui n’est pas celui habituel à Eulogos, mais il a son efficacité et sa pertinence : « Trump élu, l’Europe doit bouger ses fesses ».

C’est un avertissement incontestablement, l’expression d’un rejet profond, mais par quoi remplacer ce qui est aujourd’hui repoussé avec vigueur ? Nul ne le sait mais certainement pas par les fermetures, les replis qui isolent, pas plus que par la haine, la loi du plus fort, les discriminations, sources de conflits et de guerre. (suite…)

Continuer la lecture
[FACTOFTHEDAY: Hungarian parliament votes against a draft amendment opposing the resettlement of refugees in the country]
https://www.google.be/search?q=Orban+constitutional+amendments&biw=1366&bih=673&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiXvcCV05nQAhWJuxQKHSy-Br4Q_AUIBygC#imgrc=E0MF7IBkn4UITM%3A

[FACTOFTHEDAY: Hungarian parliament votes against a draft amendment opposing the resettlement of refugees in the country]

Today, the Hungarian Parliament voted against a draft amendment to the constitution submitted by Prime Minister Viktor Orbán. For him, the amendment was needed to honor the country’s referendum result.…

Continuer la lecture
#LaRéplique à Geert Wilders, en procès pour discrimination et incitation à la haine
DEN HAAG - Geert Wilders, fractievoorzitter van de PVV, vermaakt zich tijdens het wekelijkse vragenuurtje in de plenaire zaal van de Tweede Kamer. ANP ROBERT VOS

#LaRéplique à Geert Wilders, en procès pour discrimination et incitation à la haine

http://www.youtube.com/watch?v=BaB75uznT8o Le lundi 31 octobre s’est ouvert le procès de Geert Wilders, le président du Parti pour la liberté (PVV). Celui-ci ne s’est pas rendu au tribunal et a affirmé…

Continuer la lecture
[#FACTOFTHEDAY: attack in southern Turkey; killed 8 people and injured 100, following the massive government arrests ]
https://blogs.mediapart.fr/monica-m/blog/241014/journee-mondiale-urgence-kobane-le-1er-novembre/commentaires

[#FACTOFTHEDAY: attack in southern Turkey; killed 8 people and injured 100, following the massive government arrests ]

Prime Minister Binali Yildirim said a car bomb targeting a police station had exploded Friday, and killed eight people, including six civilians and two police officers. Yildirim said 100 people…

Continuer la lecture

Migrants torturés , malmenés en Italie et en Hongrie.

Amnesty International révèle que des migrants ont été malmenés, maltraités par des policiers italiens. La Commission européenne a contesté les faits tout en indiquant qu’elle va faire procéder à une enquête . En Hongrie : c’est pas mieux nous dit le Conseil de l’Europe qui par l’intermédiaire de son comité pour la prévention de la torture (CPT) demande des comptes. Ces phénomènes ne sont pas nouveaux et ils avaient conduit à réformer Frontex sur ce plan en encadrant ses activités sur le plan juridique et institutionnel. Le dispositif semble ne pas avoir tenu face à l’afflux de réfugiés au cours de ces deux dernières années comme le reconnait le Conseil de l’Europe. Accorder les circonstances atténuantes ne signifie pas fermer les yeux et ne rien faire (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu