La France, le Conseil de l’Europe condamnent les violences contre les immigrés en Italie à Rosarno. Que fait l’UE ? Elle ne peut continuer à rester inerte : elle donne une mauvaise image d’elle-même tout autant (plus même) que l’Italie

Si le pape Benoît VI a dénoncé (cf. autre information) cette montée du racisme, peu de critiques et encore moins de condamnation en Europe. Notons cependant la réaction le 12 janvier sur les ondes la radio Europe 1, le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Pierre Lellouche a critique sévèrement les graves incidents : « ce qui s’est passé est injustifiable et mériterait les sanctions les plus fortes immédiatement parce que ce n’est pas l’image que nous souhaitons projeter de l’Europe (…)

(suite…)

Continuer la lecture

Vote des étrangers en France : le Parti socialiste dépose sa proposition de loi

Le groupe socialiste, radical et citoyen (SRC) de l’Assemblée a déposé le jeudi 14 janvier une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers pour les élections municipales en France qui a peu de chances d’aboutir. Cette proposition de loi constitutionnelle, précise un communiqué, vise à accorder le droit de vote et d’éligibilité aux étrangers résidant en France pour les élections municipales.

(suite…)

Continuer la lecture

Vote des étrangers en France : le calcul politicien l’emporte sur le souci de la bonne intégration des immigrés légaux.

Avec sa proposition de loi sur le vote des étrangers, le Parti socialiste fait resurgir un serpent de mer visant depuis trente ans à diviser la droite à l’orée d’échéances électorales majeures, les prochaines élections régionales. La question du droit de vote des étrangers aux élections locales a émergé au début des années 1980, lorsque François Mitterrand en a fait un des sujets de sa campagne pour la conquête de l’Elysée, afin d’exploiter la montée du Front national et éparpiller les voix de la droite. Le retour de ce thème à deux mois du premier tour des élections régionales, où le PS défend vingt présidences sur 22 régions métropolitaines, fait écho à la stratégie d’alors.

(suite…)

Continuer la lecture

Révolte des immigrés en Calabre. Une première qui appelle à réfléchir. D’autres foyers de tension existent un peu partout.

Il est grand temps que le pacte européen pour l’immigration et l’asile repris par le programme de Stockholm se concrétise et plus particulièrement son volet politique d’intégration. Des centaines d’Africains ont protesté violemment contre l’exploitation dont ils font l’objet dans cette région gangrenée par la mafia. Jeudi soir, les affrontements ont fait 34 blessés, dont 18 policiers. L’exemplarité de ces incidents, exceptionnels par leur ampleur, a attiré l’attention du Haut Commissaire aux refugiés des Nations Unies (HCR).

(suite…)

Continuer la lecture

En 2009, la France a expulsé 29 000 étrangers, mais elle en a accueilli 175 000 avec des visas de long séjour, naturalisé 107 000. Douze Afghans ont été expulsés contre 1000 par le Royaume-Uni .

La France a expulsé de son territoire quelque 29 000 étrangers en situation irrégulière en 2009, un chiffre comparable à celui de l’année précédente, mais supérieur à l’objectif assigné par Nicolas Sarkozy. Eric Besson, promu il y a un an au poste de ministre de l’immigration, n’a pas précisé le chiffre exact. Mais il aura donc fait autant que son prédécesseur Brice Hortefeux qui, en 2008, avait expulsé 29 799 étrangers en situation irrégulière contre un objectif de 26 000. M.  Besson annonce qu’un millier de sans-papiers seraient régularisables alors que le chef de l’Etat continue de s’opposer fermement à toute régularisation massive des sans-papiers  et les régularisations au fil de l’eau (jour après jour) se poursuivent. M. Besson n’a pas précisé le nombre des retours contraints et des retours volontaires . Il n’a pas indiqué le nombre des expulsés hors du territoire de l’Union européenne. L’annonce a été faite sur Europe 1 jeudi 7 janvier.

(suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu