Débat sur le génocide arménien et droit européen, y-a-t-il un lien ?

Oui ! le rapporteur de la loi française en discussion ne s’en cache pas, mais les médias s’obstinent à l’ignorer. Une occasion pour revisiter dont l’adoption a été laborieuse et a pris énormément de temps. Cependant, il ne faut pas faire dire à cette décision ce qu’elle ne dit pas. Bien des cultures (les anglo- saxons notamment sont rétifs à ce genre de démarche ce qui , par exemple, avait amené les autorités anglaises à ne pas engager de poursuites contre un de leurs ressortissants qui est rentré chez lui après avoir purgé une lourde peine de prison en Autriche pour propos et attitudes violemment raciste. (suite…)

Continuer la lecture

Attentats en Europe : qui est à l’origine ? En Europe, les actes terroristes islamistes sont rares nous rappelle Europol. Quelles sont les formes de criminalités dominantes en Europe ? Des leçons pour l’UE ?

Depuis 2006, ils représentent seulement 0,4% des actes de terrorisme très loin derrière les actions des groupes séparatistes.   Quelques heures après le massacre d’Oslo alors que  l’incertitude était encore totale sur les raisons de ces attaques et leurs origines, deux pistes ont immédiatement été privilégiées par les médias: l’extrême-droite, un peu, mais surtout l’origine islamique. Le nombre de victimes ou l’attentat à la voiture piégée pouvaient rappeler effectivement le 11 mars 2004 à Madrid ou le 7 juillet 2005 à Londres. Le fait qu’ils aient été érigés depuis dix ans comme l’ennemi par excellence joue évidemment.  La piste islamique s’est effondrée rapidement et si l’on regarde depuis cinq ans, statistiquement, les actes terroristes islamiques sont de fait plutôt rares. (suite…)

Continuer la lecture

Port de la Burqa : « ce n’est pas en sanctionnant les femmes qu’on les libèrera ! » alerte le Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe

L’islamophobie et les préjugés à l’encontre des musulmans continuent de miner l’esprit de tolérance en Europe. Le débat sur l’interdiction de la burqa et du niqab dans les lieux publics en est l’un des symptômes. Avec la nouvelle loi qui est entrée en vigueur en Belgique le samedi 23 juillet, (cf Nea say n° 111)les femmes qui portent ce type de vêtements seront passibles d’une amende et d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à sept jours, déclare Thomas Hammarberg en publiant aujourd’hui son dernier article du Carnet des droits de l’homme. (cf. infra) . Des voix fortes s’élèvent pour exiger le même type d’approche dans des pays comme l’Autriche, le Danemark, les Pays-Bas etla Suisse. Dansle nord de l’Italie, une vieille loi anti-terroriste qui interdit, pour des raisons de sécurité, de se couvrir complètement le visage a même été utilisée par certaines collectivités locales contre des femmes qui portaient le voile intégral. (suite…)

Continuer la lecture

LE MÉDIATEUR EUROPÉEN est inquiet de l’ignorance par les citoyens de la Charte européenne des droits fondamentaux. Il dévoile sa stratégie d’information.

« Le Traité de Lisbonne répond-il aux attentes des citoyens? » c’est le titre de la conférence organisée par le médiateur, M.Nikoforos Diamandouros, avec la participation du : Président du Conseil européen, M. Herman Van Rompuy. Mme Viviane Reding, Vice-présidente de la Commission européenne, et Mme Diana Wallis, Vice-présidente du Parlement européen (suite…)

Continuer la lecture

Le Parlement européen découvre la pauvreté des femmes…et demande la garantie d’un revenu minimum.

Le Parlement a célébré le centenaire de la Journée internationale de la femme (le 8 mars) avec une série d’événements à Bruxelles et à Strasbourg. Il souhaite souligner les avancées économiques, politiques et sociales dans le statut des femmes, tout en rappelant les inégalités qui doivent encore être abordées : pauvreté, écarts de rémunération, accès à l’emploi .Lors de la dernière session en plénière, deux débats ont eu lieu :  l’égalité hommes-femmes (cf. autre article de Denisa Mucaj) et la pauvreté des femmes dans l’UE. (suite…)

Continuer la lecture

Espace Schengen, Roumanie et Bulgarie : un problème technique, politique ou de principes ?

Les portes de l’espace Schengen sont fermées, pour l’instant, à la Roumanie et la Bulgarie . L’entente  franco-allemande semble avoir eu la haute main sur le dossier, tout est bloqué au sein du Conseil où il faut avoir l’unanimité des pays membres pour accepter un nouveau pays dans l espace de libre circulation. Mais la querelle a ouvert un débat qui va bien plus loin et elle va  toucher les rapports entre les institutions européennes. Un effet collatéral qui n’était pas prévu à l’origine qui involontairement aide ceux qui ne souhaite pas une ouverture immédiate de l’espace Schengen : outre l’Allemagne, la France, la Finlande et les Pays-Bas sans parler ce ceux qui ne se sont pas encore déclarés ! (suite…)

Continuer la lecture

Après l’adoption par la Hongrie d’une loi controversée sur le contrôle les médias, vives réactions en Europe

 Les journaux hongrois du Nepszava et le Magyar Narancs avaient ensemble début décembre publié une édition avec la « Une » complètement vierge pour marquer leur désapprobation. Après l’adoption de la loi, une manifestation dans la soirée a réuni 1.500 personnes venues contester le bien-fondé de la nouvelle loi. La liberté de la presse est une question traditionnellement sensible en Hongrie. C’est en effet sur ce sujet qu’avait commencé la révolution de 1848. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu