Le délit de solidarité : un tournant avec l’avis de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH). Appel au gouvernement à réformer par la loi et sans ambiguïté.

Les lecteurs de Nea say sont familiarisés avec le concept de délit de solidarité dont ils ont pu suivre toutes les péripéties au cours de l’année écoulée. Elle vient de rendre son avis sur l’article L 622-1, qui punit de cinq ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende tous ceux qui auront «par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irrégulier d’un étranger en France». Il recommande qu’on inverse le dispositif actuel pour que l’immunité soit le principe et l’infraction l’exception.

(suite…)

Continuer la lecture

L’égalité des sexes dans la région euro-méditerranéenne: Du plan d’action à l’action? Où en est-on avec le plan d’Istanbul ?

Le  «  Rapport parallèle »  sur la mise en oeuvre du plan d’action d’Istanbul vient d’être publié en vue de la  conférence ministérielle euro-méditerranéenne, les 11-12 novembre 2009, laquelle se propose de faire le bilan du Plan d’action destiné à renforcer le Rôle des Femmes dans la Société (communément appelé Plan d’action d’Istanbul, PAI). (cf Nea say)

(suite…)

Continuer la lecture

Votre avis: Une consultation publique sur l’initiative citoyenne

La Commission européenne engage une vaste consultation publique pour l’aider à définir les modalités pratiques de l’initiative citoyenne prévue par le traité de Lisbonne. Par cette initiative, des citoyens au nombre d’un million pourront inviter la Commission à soumettre une proposition dans un domaine particulier.

(suite…)

Continuer la lecture

Programme de Stockholm : en commission les députés européens recherchent l’équilibre entre liberté et sécurité . Un certain recentrage des positions par rapport à la précédente législature, mais la droite n’a pas réellement gagné ; d’ailleurs elle s’est abstenue au moment du vote final.

Une Cour européenne des cyber-affaires, la reconnaissance mutuelle par les États membres de l’UE des couples de même sexe et un ensemble de droits des prisonniers dans l’UE devrait être intégrés dans le programme législatif de Stockholm de 4 ans visant à consolider les droits des citoyens de l’Union européenne, ont estimé les députés lors d’une réunion conjointe des commission des libertés civiles, des affaires juridiques et des affaires constitutionnelles le 12 novembre.  Tels sont les points saillants.
(suite…)

Continuer la lecture

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à nouveau sur la sellette : les députés expriment de fortes critiques devant le président du CDH. Le conflit israélo palestinien et la récente guerre à Gaza ont dominé les débats.

 

Le Conseil des droits de l’homme des Nations-unies doit abandonner son « parti pris politique » sur les droits de l’homme en Palestine et autres territoires arabes occupés, et adopter une approche plus souple et pragmatique en vue d’aborder les droits de l’homme dans le monde, ont estimé les députés de la sous-commission des droits de l’homme, lors d’une audition publique le 10 novembre. Il est trop tôt pour juger le Conseil des droits de l’homme, a répondu son Président, Alex Van Meeuwen.

(suite…)

Continuer la lecture

Pour son vingtième anniversaire, un rapport accablant du Conseil de l’Europe ( Comité pour la prévention de la torture-CPT) dénonce les conditions dans les prisons des Etats membres.

Outre la présentation des rapports ponctuels sur les pays visités par le Comité, le rapport traite plus particulièrement de la question des garanties pour les étrangers en situation irrégulière privés de liberté (p. 39 à 48) avec une attention particulière pour les enfants.
L’impunité, le surpeuplement et les mauvais traitements continuent à miner un peu partout les systèmes pénitentiaires en Europe , constate le rapport à la suite d’une enquête dans les prisons, commissariats, centres de rétention et hôpitaux psychiatriques des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe
(suite…)

Continuer la lecture

Internet et vie privée : sur Internet, notre passé ne nous appartient plus. Qu’en est-il du droit à l’oubli numérique ?

Devant la multiplication des atteintes à la vie privée, une proposition de loi sénatoriale vise à instaurer un droit à l’oubli numérique. A nouveau les articles d’alerte se multiplient dans la presse. « Souviens-toi de m’e-oublier….Google vous connait mieux que vous-même » (Journal Libération du 12 novembre 2009)

(suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu