OUI ! C’est oui ! à 67,1% … Mais que de défaillances chez les gouvernements et « élites » pro-européennes vis-à-vis de leurs citoyens trop souvent malmenés, ignorés. Merci à l’Irlande ! Ce oui est aussi par son ampleur une nouvelle adhésion à l’Europe

Le « oui » au traité de Lisbonne a remporté une large victoire en Irlande, d’après les résultats officiels, annoncés samedi à Dublin, du nouveau référendum organisé la veille. Les électeurs irlandais se sont prononcés par 67,13% des suffrages pour ce texte réformant le fonctionnement institutionnel de l’Union européenne. Le taux de participation s’est établi à 58%.

Continuer la lecture

Dernier sursaut désespéré des europhobes tchèques pour différer la ratification du Traité de Lisbonne

Traité de Lisbonne : les sénateurs eurosceptiques tchèques font obstacle à la ratification.Hier (29 septembre), dix-sept sénateurs tchèques proches du président eurosceptique Václav Klaus ont déposé une seconde plainte contre le traité de Lisbonne auprès de la Cour constitutionnelle de Prague, mettant ainsi en suspens sa ratification.

(suite…)

Continuer la lecture

Après Calais, la prise de position de l’Europe par la voix du vice-président de la Commission européenne Jacques Barrot, responsable de la Justice, de la Liberté et de la Sécurité. Un rappel toujours utile !

Pour une stratégie européenne cohérente sur l’immigration, par Jacques Barrot

Le démantèlement de la « jungle » de Calais a une nouvelle fois mis en lumière le défi majeur des migrations et de l’asile en Europe, qui s’accompagne de tant de détresses individuelles et de difficultés pour les États membres confrontés à des flux qui ne cessent de s’amplifier.

(suite…)

Continuer la lecture
Rapport de la Commission européenne : la cohérence des politiques de l’UE en faveur du développement s’améliore
Flag of the european union in front of the deep blue sky.

Rapport de la Commission européenne : la cohérence des politiques de l’UE en faveur du développement s’améliore

A en croire le dernier rapport, les efforts déployés portent leurs fruits : selon les critères concernant douze domaines, les performances s’améliorent. A la veille des grands rendez-vous internationaux de l’automne, le rapport reste insuffisamment convaincant. Trop de généralités et selon une tonalité inefficace qui peine à réussir à convaincre de la détermination européenne dans ses engagements.

(suite…)

Continuer la lecture

Trois commissaires au lieu d’un ! propose Jacques Barrot pour les porte feuilles de l’immigra tion, des droits fondamentaux, la sécurité et les affaires intérieures. (Texte de l’entretien et commentaires)

Dans un entretien donné à l’Université Robert Schuman de Strabourg, Jacques Barrot, commissaire  chargé de la Justice, la Liberté et la Sécurité se prononce pour l’éclatement des compétences de son commissariat après l’annonce par Jose Manuel Barroso de son intention de créer un nouveau commissaire aux droits fondamentaux et à la lutte contre les discriminations. Et il va même plus loin : il propose, sur le modèle français, la nomination d’un commissaire aux migrations.
(suite…)

Continuer la lecture

France : le déroulement de la garde à vue pourrait être contraire à la Convention européenne des droits de l’Homme. Il pourrait obliger la France à reconsidérer les droits des gardés à vue.

mise en ligne :29 09 2009 ( NEA say… n° 73 )

DROITS FONDAMENTAUX > Droit à la liberté et à la sûreté

C’est un arrêt auquel personne n’a prêté garde en France. Il concernait la Turquie. Et pourtant. L’arrêt Salduz c. Turquie (rendu le 27 novembre 2008), qui condamne Ankara pour n’avoir pas offert à un individu placé en garde à vue l’assistance d’un avocat. Il concerne l’ensemble des 47 signataires de la Convention européenne des droits de l’homme.
« Cette jurisprudence devrait avoir des conséquences décisives pour la France, promet Me Christian Charrière-Bournazel, bâtonnier de Paris. Elle permet dès à présent aux avocats de se fonder sur cet arrêt et sur l’article 6 de la Convention européenne (1) pour obtenir l’annulation des procédures judiciaires basées sur les déclarations d’un suspect faites en l’absence de son avocat. » À la Chancellerie, où l’on se refuse pour l’heure à toute déclaration, on assure « analyser la teneur de l’arrêt et tenter de mesurer sa portée ».

(suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu