Réunion de rentrée de la commission Affaires étrangères du Parlement européen (AFET): l’Union européenne ne peut plus se contenter de la gestion aux frontières d’une crise migratoire qui n’est pas prête de s’arrêter

Depuis des mois, commissions extraordinaires et réunions de crise se multiplient, après chaque alourdissement du bilan humain aux portes de l’Europe. Mécanisme temporaire de relocalisation, négociation d’un système de quotas, renégociation de la Convention de Dublin III, programmes de réinstallation et négociations de nouveaux accords de réadmission, … L’Union européenne s’organise pour accueillir les réfugiés sous protection internationale et renvoyer dans leur pays les migrants économiques. Des réponses souvent de court terme à des situations de crise. Pourtant, comme le remarque un chroniqueur du Monde, Gérard Courtois, « la vague migratoire ne s’arrêtera pas de sitôt ». Une constatation pragmatique encore trop rare. Si l’Union européenne veut résoudre cette « crise migratoire », elle doit prendre ses responsabilités et s’attaquer à la source du problème, en dehors de son territoire. Mais comment agir sur le front extérieur pour gérer la crise migratoire que connaît actuellement l’Union européenne ? (suite…)

Continuer la lecture
  • 1
  • 2
Fermer le menu