Le risque de terrorisme de l’intérieur aux USA a été surévalué, selon une étude

La menace de radicalisation d’Américains musulmans a été surévaluée, selon une étude sur le terrorisme intérieur aux Etats-Unis, publiée le 5 janvier dernier


Les chercheurs de l’université de Duke, à Durham, et de celle de Caroline du Nord, à Chapel Hill, ont identifié 139 Américains musulmans accusés d’avoir projeté ou commis des violences liés au terrorisme depuis les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Ils constatent un pic pour 2009 mais jugent qu’il serait prématuré d’en déduire une tendance. Ce nombre est significatif, estime-t-ils en outre, mais faible si l’on compare aux affaires de terrorisme dans d’autres pays ou aux crimes violents en général aux Etats-Unis. Ils attribuent la radicalisation limitée des jeunes Américains musulmans à l’action de la communauté sur ses membres.

L’étude du Pew Research Center (citée et publiée dans Nea say…n° 80 http://pewforum.org/docs/?DocID=507) est encore plus explicite et renforce les conclusions de cette étude. La minorité musulmane est bien intégrée, loyale et en a apporté des preuves à plusieurs reprises. Leur niveau et conditions de vie sont satisfaisants (le plus souvent supérieurs à la moyenne américaine) et incomparablement supérieurs à ceux des musulmans vivants en Europe.

Laisser un commentaire

Fermer le menu