Entrée en vigueur du Travel Promotion Act; rebondissement dans la querelle des visas ?

L’apaisement apporté par les Etats-Unis concernant les visas risque d’être de courte durée avec l’entrée en vigueur de la taxe dite « Travel Promotion Act » contre laquelle l’Union européenne se bat depuis un certain temps. Le président Obama a signé le 4 mars la proposition de loi qui taxe l’entrée sur leur territoire. La Commission européenne juge cette taxe contreproductive. Cette taxe de 10 dollars est examinée à la loupe par la Commission. Elle attend son entrée en vigueur et elle va remettre un rapport aux Etats membres afin d’évaluer si cette taxe s’apparente à un visa déguisé. La taxe de 10 dollars devra être acquittée par les voyageurs ayant la nationalité des pays membres du programme américain d’exemption de visa (VWP) auquel participent actuellement 35 pays dont 22 appartenant à l’UE. Les 100 millions de dollars que rapportera cette taxe ainsi que les fonds de l’industrie devraient permettre de rapporter environ 200 millions de dollars pour relancer le tourisme actuellement en baisse. Selon les estimations la nouvelle loi engendrerait 1,6 million de visites et 4 milliards de recettes supplémentaires chaque année assurant ainsi la création de 40 000 nouveaux emplois aux Etats-Unis. Une fois la taxe permettra de voyager de manière illimitée aux Etats-Unis pendant deux ans. La taxe sera collectée au travers de l’ESTA ce qui permet à l’UE d’avancer l’argument que c’est réintroduire le visa et ne pas respecter le principe de réciprocité pratiqué jusqu’à aujourd’hui par les européens. Une querelle qui risque fort de s’aigrir !

Laisser un commentaire

Fermer le menu