Peine de mort : un rappel utile, M. Swoboda condamne les propos de Erdogan. La Commission européenne sur la même ligne !

Le président du groupe socialiste S&D au Parlement européen, Hannes Swoboda a condamné la déclaration faite le 11 novembre par le premier Ministre turc, indiquant qu’il allait réfléchir au rétablissement  de la peine de mort pour les crimes relevant du terrorisme. M.Swoboda a qualifié ses propos de »scandaleux et provocateurs ». Il a souligné que si M Erdogan s’éloignait des engagements contractés lors de la demande d’adhésion à l’UE, dont le respect des droits de l’homme et les valeurs européennes, « la candidature de son pays à l’UE serait mise en péril (…) les déclarations de M. Erdogan pourraient sérieusement mettre en danger la base des négociations. Il doit se rendre compte qu’une détérioration des relations se ferait également au détriment de son pays », a conclu Hannes Swoboda.

Le porte-parole du commissaire à l’élargissement, Stefan Fülle, a rappelé que « l’abolition de la peine de mort est l’une des grandes réformes politiques réalisées par la Turquie dans son processus d’intégration européenne », précisant que lorsque la Commission veille au respect par les pays candidats et candidats potentiels aux critères politiques, elle se penche sur les dispositions légales relatives à la peine de mort. Il a rappelé que la Turquie a ratifié les deux protocoles de la Convention européenne pour la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales concernant l’abolition de la peine de mort, sur l’abolition en temps,de paix et sur l’abolition en toutes circonstances, y compris en temps de guerre ou de danger imminent de guerre.

Rappelons que la Turquie est membre du Conseil de l’Europe dont une des conditions d’adhésion est l’abolitions de la peine de mort. Aucune exécution n’a été constatée en son sein depuis 1997. Lors de la journée mondiale du 10 octobre 2012, l’Union européenne a rappelé sa position traditionnelle abolitionniste.                                                                                                (http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_Data/docs/pressdata/EN/foraff/132781.pdf)

Et à cette occasion le Conseil de l’Europe et la Haute représentante pour les relations extérieures , Catherine Ashton, ont fait une déclaration commune . (http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_Data/docs/pressdata/EN/foraff/132777.pdf)

Pour en savoir plus :

 

      -. Activités récentes du Conseil de l’Europe concernant l’abolition de la peine de mort http://www.coe.int/t/dghl/standardsetting/hrpolicy/others_issues/death_penalty/default_FR.asp

 

      -. Dossier spécial du Conseil de l’Europe sur la peine de mort

(FR)http://hub.coe.int/fr/web/coe-portal/what-we-do/human-rights/death-penalty?dynLink=true&layoutId=18&dlgroupId=10226&fromArticleId

 (EN) http://hub.coe.int/web/coe-portal/what-we-do/human-rights/death-penalty?dynLink=true&layoutId=18&dlgroupId=10226&fromArticleId

 

      -. Dossier de la Commission européenne sur la peine de mort

(FR) http://eeas.europa.eu/top_stories/2012/101012_dp_fr.htm

 (EN) http://eeas.europa.eu/top_stories/2012/101012_dp_en.htm

 

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu