Appel de la Commission européenne à une action unie et cohérente pour faire face à ces informations inquiétantes : l’époque d’une lutte au niveau national est révolue. La lutte n’a pas de frontière.

En commentant la publication du rapport,  Jacques Barrot, Vice-président de la Commission européenne chargé de la Justice, la Liberté et la Sécurité, a declaré: « La Commission fait appel aux Etats membres pour agir de façon unie et coordonnée, pour faire un usage plus intensif, non seulement des chiffres et des rapports publiés par l’OEDT, mais aussi des outils qu’ils ont eux-mêmes mis en place, tels que Europol ou Eurojust, qui sont des agences spécialisées dans la lutte contre le crime au niveau européen. Il est temps de reconnaître que l’époque de la lutte contre la drogue et le crime organisé au niveau national est désormais révolue. La mondialisation du crime est un fait mais souvent la réponse européenne reste fragmentée. La Commission s’efforce depuis plus d’une décennie de démanteler les barrières nationales en Europe en particulier dans ce domaine. Il faut espérer que le nouveau Traité de Lisbonne nous permettra d’aller de l’avant plus vite et plus loin ».

Laisser un commentaire

Fermer le menu