A la veille du sommet européen, le réseau européen de lutte contre l’exclusion sociale (EAPN) rappelle les chefs d’Etat et de Gouvernement à leurs devoirs en matière de lutte contre la pauvreté.

EAPN appelle à réagir au plus vite au fait que la proposition de la Commission sur la future stratégie UE 2020 ne semble pas répondre à la promesse d’un développement d’un nouvel Agenda « social et durable » impliquant tous les acteurs

EAPN estime que cette proposition accuse un net recul vis-à-vis des engagements pris par les Conseils européens successifs au renforcement de la dimension sociale de la stratégie. Dans sa lettre EAPN à une réaction rapide afin d’assurer :

-.1 un débat et une consultation appropriée sur la stratégie 2020 impliquant les acteurs européens et nationaux concernés dont les ONG et les personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale ;

-.2 une dimension sociale forte reconnaissant que la croissance seule ne peut améliorer la qualité des emplois ni réduire la pauvreté et l’exclusion sociale ;

-.3 la distinction entre un débat sur des mesures de relance à court terme et la stratégie de l’après 2010.

EAPN rappelle dans son communiqué que le Sommet de décembre sera le dernier avant 2010  « Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale » et constitue en ce sens une opportunité pour les ministres de donner suite à leurs engagements dans le changement social et une vision durable pour la prochaine décennie, mais aussi de répondre à un partenariat avec la société civile s’ils veulent renforcer la confiance des citoyens dans une Europe plus juste et plus sociale.

Pour en savoir plus : http://www.eapn.org/

Laisser un commentaire

Fermer le menu