Réinstallation de réfugiés : l’Espagne nouveau participant au programme.

L’Espagne accepté le 29 janvier dernier d’établir un programme annuel de réinstallation en faveur des réfugiés. Il rejoint douze autres pays européens disposant déjà de tels programmes : République tchèque, Danemark, Finlande, France, Islande, Irlande, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Roumanie, Suède et Royaume-Uni. Aujourd’hui, 90% des réfugiés sont accueillis par les Etats-Unis, le Canada et l’Australie, les européens contribuant pour 6% à cet effort.( 5000 sur 66000 en 2009)


La Commission européenne  a lancé à l’automne dernier une initiative visant à créer un programme commun de réinstallation.

Ils sont des millions sur terre à avoir fui leur pays à cause de la guerre ou de crainte d’être persécutés. La plupart d’entre eux ont cherché refuge dans un pays en développement proche — le Pakistan et la Syrie accueillent à eux seuls quelque trois millions de réfugiés, par exemple. Parmi ces réfugiés, certains ne peuvent ou ne souhaitent pas rentrer dans leur pays, car ils risquent d’y être persécutés. En outre, bon nombre de ces personnes vivent dans des conditions précaires ou ont des besoins particuliers qui ne peuvent être satisfaits dans leur pays d’accueil. Dans pareil cas, la solution est généralement la réinstallation, c’est-à-dire le transfert des réfugiés vers un autre pays d’accueil.

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) estime à 747 000 le nombre des réfugiés qui attendent d’être réinstallés. Or, en 2008, moins de 66 000 réfugiés ont été réinstallés dans un autre pays d’accueil, et, parmi eux, seuls 4 378 l’ont été dans l’Union européenne. Ce nombre est très faible par rapport aux chiffres enregistrés dans d’autres régions ou pays développés — les États-Unis, le Canada et l’Australie en tête.La proposition  de la Commission vise à intensifier les efforts de l’Union en matière de réinstallation des réfugiés et à réduire le nombre d’entre eux qui tentent d’atteindre clandestinement les côtes européennes au péril de leur vie. Actuellement, seuls douze (avec le dernier cas récent de l’Espagne) États membres de l’Union réinstallent régulièrement des réfugiés provenant de pays tiers, le plus souvent sans concertation ni coordination. La proposition porte sur la création d’un programme volontaire visant à intensifier la coopération politique et technique entre les États membres.

Ce programme doit leur permettre d’accueillir des réfugiés plus facilement et à moindres frais. Il permettrait aussi de renforcer les volets humanitaire et politique des efforts de réinstallation nationaux. Pour encourager la participation des États membres, le programme prévoit de leur octroyer 4 000 euros par réfugié réinstallé.Il comprend aussi la création d’un groupe d’experts chargé de déterminer les catégories de réfugiés prioritaires, comme les réfugiés iraquiens de Syrie et de Jordanie et les réfugiés soudanais du Tchad. Quant au futur bureau européen d’appui en matière d’asile, il aidera les États membres à mener conjointement des activités d’information et de sélection.La proposition de la Commission ne concerne que les réfugiés se trouvant en dehors de l’Union européenne. Les États membres demeureront libres de choisir les réfugiés qu’ils souhaitent réinstaller et de décider de leur nombre.

Les aspects extérieurs de la politique d’asile de l’Union http://ec.europa.eu/justice_home/fsj/asylum/external/fsj_asylum_external_fr.htm

En savoir plus sur le régime d’asile de l’Union http://ec.europa.eu/justice_home/fsj/asylum/fsj_asylum_intro_fr.htm

Proposition de la Commission :

FR http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=COM:2009:0447:FIN:FR:PDF

EN http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=COM:2009:0447:FIN:EN:PDF

Cet article a 4 commentaires

  1. je suis un refugie congolais au mozambique,j’ai 19 ans.j’ai tout critere de la reinstalation mais jusque aujourdhui 12 ans de refugie je ne suis pas reinstalation,le processus est totalment corropue par la coruption,aide moi

  2. URGENCE

    je me nomme IRIE BENIE BOTI AUGUSTINE, je suis venue avec mes trois filles de la Côte d’ivoire suite à des violences sexuelles que nous avons subi au court de la guerre,suite à cela nous avons trouvé refuge au UNHCR du Togo le 15 mars 2011.Malgré tous les atrocités que nous avons subi,nous recevons des menaces de mort,nous en avions fait par au UNHCR du Togo à maintes reprises aux quelles ils ne reagissent pas. Ayant des menaces de mort nous sommes terrifiées,nous sommes plus en securité au Togo .
    Selon l’article 141 de la declaration universelle du droit de l’homme devant la persecution toute personne à le droit de chercher asile et de beneficier de l’asile en d’autres pays.Vu toutes ces menaces de mort qui mettent notre vie en danger Nous souhaiterons beneficier de l’asile en d’autres pays tels que ESPAGNE,SUISSE,GENEVE,NORVEGE, SUEDE .Merci de prêter attention à cette alerte.

  3. je m’appel Kahali Aboubakar, refugie’ congolais a Malaisie, un pays la ou le droit de l’homme ne pas respecter, avec la protection des nations unies, les arrestations arbitraires sont frequents et je ne sais pas quand est ce qu’il aura changement dans mon pays, s’il ya un pays qui m’aiderai a recomancer la vie de zero et etre utile pour la societe’ je serai vraiment reconaissant… Merci

    1. Malheureusement, je pense qu’aucun pays ne répond aux petites annonces dispersées sur les blogs,

      Nous espérons de tout coeur que votre situation s’arrangera,

      EU-Logos

Laisser un commentaire

Fermer le menu