Peine de mort : le Texas, Etat exécutant le plus de condamné à mort, enfin exemplaire ? Un juge texan estime la peine de mort non conforme à la Constitution.

Déclarant qu’il ne pouvait pas prendre la responsabilité de l’exécution d’innocents, le juge Kevin Fine a estimé  dans une motion préparatoire à un procès que la peine capitale était anticonstitutionnelle. Les critiques se sont immédiatement multipliées y compris celles venant du gouverneur du Texas, Rick Perry.


Le juge, un démocrate tatoué, ancien alcoolique et cocaïnomane, a fait face à ses détracteurs en audience, affirmant qu’il n’ignorait pas les précédents ou la législation de l’Etat, qui autorise la peine. Toutefois, il n’avait pas d’argument à opposer aux avocats d’un homme accusé de meurtre lors d’un cambriolage, quand ceux-ci ont soulevé ce point: l’exécution priverait leur client du bénéfice de l’application de la loi. Argument appuyé par le fait que des centaines de présumés coupables ont été envoyés à la chambre d’exécution avant d’être innocentés. « Voulez vous que votre frère, votre père, votre mère soit l’agneau sacrifié, la personne exécutée afin que nous disposions de ce châtiment capitale, pour ceux qui le méritent ? » a demandé le juge à la salle. Il a rappelé que la Cour suprême suggère aux tribunaux de prendre en compte les critères évolutifs de ce qui est juste, en ordonnant des remises en liberté.

Un des avocats de l’accusé John Green a cru pouvoir distinguer dans ce geste courageux « le début de la fin de la peine de mort au Texas ».

Laisser un commentaire

Fermer le menu