Immigration : politique d’intégration. Propositions françaises à l’ensemble des ministres européens.

 A l’occasion de la IVème conférence ministérielle sur l’intégration, organisée à Saragosse le 15 avril 2010, Eric BESSON, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire, a proposé à l’ensemble des ministres européens de mettre en oeuvre une politique européenne d’intégration.

Eric BESSON a invité l’Union Européenne et ses Etats membres à créer :

      -.  Un contrat d’accueil et d’intégration européen, à travers l’adoption de critères communs pour un parcours d’intégration personnalisé des étrangers s’établissant légalement sur le territoire européen.

      -.  Un « label diversité » européen, par le développement à l’échelle de l’Union Européenne d’un programme de certification conjoint des entreprises prêtes à s’engager contre les discriminations à l’emploi.

      -. Ces propositions s’inscrivent dans le prolongement de la conférence ministérielle sur l’intégration organisée à Vichy, en novembre 2008, sous la présidence française de l’Union Européenne. A cette occasion, un programme de travail avait été adopté autour de trois priorités qui constituent désormais la feuille de route européenne en matière d’intégration :

      -. Maîtriser la langue du pays d’accueil.

      -. Connaître et pratiquer ses valeurs.

      -. Renforcer l’accès à l’emploi.

En ce qui concerne l’’agenda européen adopté à Vichy (cf. Nea say) le ministre estime que la France l’a d’ores et déjà  mis en oeuvre . Le 2 mars 2010, Eric BESSON a signé le 500.000ème contrat d’accueil et d’intégration, qui traduit la réciprocité des droits et des devoirs entre les migrants et la société d’accueil. Dans le cadre du projet de loi relatif à l’immigration, à l’intégration et à la nationalité, présenté en conseil des ministres le 31 mars, (cf.Nea say n° 85) Eric BESSON a proposé de renforcer les sanctions au séjour en cas de non-respect de ce contrat par le ressortissant étranger. Par ailleurs, 90 entreprises françaises ont reçu le « label diversité » qui consacre leur engagement à respecter des critères précis pour prévenir les discriminations à l’embauche et dans la gestion des ressources humaines.

« Tous les pays européens sont devenus des terres d’immigration et doivent donc relever les mêmes défis d’intégration. Il est temps que l’Union Européenne donne toute sa place à l’intégration dans une politique d’immigration globale, luttant sans relâche contre les filières de la traite des êtres humains tout en renforçant l’accueil des ressortissants étrangers établis légalement sur notre territoire » a déclaré Eric BESSON.

Cf. autre article dans Nea Say consacré à la réunion de Saragosse

Laisser un commentaire

Fermer le menu