Première Convention européenne des chefs de police

La première convention européenne des chefs de police organisée à la Hayesous l’égide de Europol vient de se terminer par un certain nombre de recommandation. Europol a saisi cette opportunité pour se fixer ses priorités.

Le Directeur général a insisté à cette occasion sur la nécessité de développer des méthodes d’action plus innovantes pour contrer le terrorisme et le crime organisé, les deux thèmes qui firent l’objet de la constitution de deux groupes de travail.

 

Plus de 300 chefs de police de l’UE, des représentants de la loi, la commissaire européenne compétente, Cecilia Malmström, ainsi que des chercheurs ont pris part à cette convention. Les conclusions concernant la lutte contre le terrorisme ont mis en exergue la prévention de la radicalisation en incluant tous les acteurs ( police, justice, services sociaux, écoles …),l’harmonisation et l’interconnexion des bases de données de renseignement, l’obligation de rapporter tous les actes terroristes enregistrés dans les Etats membres ou encore le renforcement des capacités de Europol et de ses marges de manœuvre.

 

Sur le crime organisé, les conclusions ont insisté sur une approche plus innovante par des mesures administratives et préventives, ainsi que le renforcement des mesures de gel des avoirs financiers des groupes criminels (une directive sur ce sujet est attendu en 2011). Autre point évoqué : le rapprochement avec les citoyens européens et l’utilisation des réseaux sociaux pour créer « une communauté du renseignement » avec les internautes, cela pour assister la police dans ses activités.

 

 

      -. Communiqué de presse http://www.europol.europa.eu/content/press/european-police-chiefs-convention-draws-conclusions-tackling-future-organised-crime-an

 

      -. Conclusions du groupe de travail lutte contre le terrorisme https://www.europol.europa.eu/sites/default/files/epcc-counterterrorismconclusions.pdf

 

      -. Recommandations concernant la lutte contre le crime organisé https://www.europol.europa.eu/sites/default/files/epcc-organisedcrimeconclusions.pdf

 

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour. Je demande urgemment de faire cesser la torture. Ici, des malades mentaux(ales) me torturent avec des harcèlments « sexuels » ou « intimes » indésirables et procurent des douleurs et vomissements en débitant des obscénités et bruits très pénibles, dont des idiotes qui répètent fafa et qui violent ma sphère intime en me bousillant le système nerveux. Mis à part une atteinte à ma vie privée, c’ est un endommagemnt de ma santé avec lequel les cinglés me volent mon temps. etant donné que j’ ai déjà explicité à ces personnes ne pas être intéressé par les harcèlements et avoir des douleurs, pourriez vous d’ urgence les faire cesser en sachant que les harceleurs sont probablement malades mentaux et ne peuvent être raisonnés? il s’ agit de surcroit de harcelurs que je ne connais pas personellement et que je n’ ai pas invités. Du fait qu’ ils torturent malgré d’ évidents étouffements, veuillez svp faire cesser les agissements. De plus, des putes me harcèlent avec insistance en voulant à tout prix que je fume du haschisch

Laisser un commentaire

Fermer le menu