Stratégie ou coopération – L’Union européenne, l’OTAN et le terrorisme

Un an après la publication de la Stratégie Globale de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère et la sécurité, et un mois après le Sommet européen à Bruxelles, on parle encore de l’efficacité et l’efficience pour contrer les menaces hybrides. Mais avant de contrer la menace, l’UE doit évaluer sa capacité en termes de sécurité et de défense, soulignant la forte coopération qui a été mise en place avec l’OTAN. En ce moment, l’Alliance a tendance à se concentrer de plus en plus sur l’une des menaces qui ont maintenant un effet direct sur les pays de l’Alliance: le terrorisme islamique. L’approche théorique, de caractère évolutif, explique comment l’UE et l’OTAN ont mis en place un programme de révision interne afin de s’adapter aux nouvelles menaces hybrides, et en même temps comment les deux organisations ont réussi à coopérer pour y faire face. En second lieu, dans cet article, les mesures mises en place par l’UE et l’OTAN et leur perception de la menace terroriste (depuis la création de l’Etat islamique) seront analysées. Enfin, à la lumière de la réunion du Conseil de l’UE pour les affaires étrangères et la réunion du 25 mai des chefs d’Etat de l’OTAN, nous déterminerons si une stratégie de coopération existe et quels sont les avantages et les inconvénients résultant de cette situation.

(suite…)

Continuer la lecture
Adaptation et stabilité: les plans de l’UE et de l’OTAN en Libye
Un momento delle operazioni di recupero dei migranti davanti alla coste della Libia nell'ambito della missione europea EuNavFor Med e quella italiana Mare Sicuro. Si tratta della più grande operazione di salvataggio del 2016, 17 marzo 2016. La missione navale europea EuNavFor Med, lanciata l'estate scorsa, dopo che l'Europa fu scossa dal naufragio del 18 aprile in cui morirono 800 persone. Dal 27 luglio è pienamente operativa. Negli oltre duecento giorni di missione, comandata dalla portaerei 'Cavour', la flagship della Marina Militare italiana, quello tra il 22 e 23 dicembre il peggiore: 24 barche intercettate, con oltre cinquemila migranti. ANSA

Adaptation et stabilité: les plans de l’UE et de l’OTAN en Libye

Le 16 février 2017, au cours de la réunion ministérielle de l’Alliance atlantique à Bruxelles, la demande d’aide de la part du Premier ministre libyen Fayez el-Sarraj pour la formation et le développement des forces armées du pays a été émise. Former les forces locales pour l’OTAN signifie augmenter les capacités libyennes dans la lutte contre le terrorisme et encourager la reconstruction de la stabilité. Dans le même temps, l’Union européenne est engagée dans la Méditerranée centrale et en août 2016, il a été décidé de commencer un parcours de formation de la Garde côtière libyenne dans le cadre de l’Opération Sophia. En raison de sa situation géopolitique et stratégique, la Libye est maintenant au centre des intérêts de l’OTAN et de l’Union européenne qui ont des objectifs qui peuvent être perçus comme différents, mais qui en réalité peuvent se croiser dans la réalisation d’un projet à partir duquel tout le monde peut en tirer profit. En premier lieu, cet article présentera la motivation des deux organisations en Libye. En deuxième lieu, les politiques et les opérations européennes et de l’OTAN qui ont lieu actuellement dans le centre de la Méditerranée (Sea Guardian et l’Opération Sophia) seront analysées. Par conséquent, les résultats du sommet de Malte et de la réunion ministérielle de l’OTAN seront mis en évidence, afin de comprendre quels sont les plans et les projets relatifs à la question de la lutte contre le trafic des migrants lié à l’instabilité en Libye. Enfin, dans la conclusion, les défis pour l’UE et l’OTAN seront soulignés pour avoir un aperçu des capacités des deux organisations capables d’exporter la stabilité.

(suite…)

Continuer la lecture
#FactOfTheDay: The future of EU-U.S. relations – Did Pence bring the wind of change?
US Vice-President Mike Pence (L) meets with European Council head Donald Tusk at the European Commission in Brussels on February 20, 2017. The European Union counts on getting the same complete support from the Trump adminstration as from its predecessors, European Council head Donald Tusk said on February 20. / AFP / THIERRY CHARLIER (Photo credit should read THIERRY CHARLIER/AFP/Getty Images)

#FactOfTheDay: The future of EU-U.S. relations – Did Pence bring the wind of change?

Today the American Vice-President Mike Pence was in Brussels for holding talks with EU officials. His visit follows contrastive and confusional signals coming from USA since the election of Trump…

Continuer la lecture
OTAN :  L’Europe a besoin des États-Unis et les États-Unis ont besoin de l’Europe(Conférence du Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, organisée par le German Marshall Fund)
NATO Secretary-General Jens Stoltenberg speaks during a press conference after a NATO Defense minister meeting at the NATO headquarters in Brussels on October 26, 2016. / AFP PHOTO / JOHN THYS

OTAN : L’Europe a besoin des États-Unis et les États-Unis ont besoin de l’Europe(Conférence du Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, organisée par le German Marshall Fund)

Le 18 Novembre 2016, le German Marshall Fund (GMF) a organisé une conférence sur le thème de la coopération UE-États-Unis, invitant le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.La réunion du 18 novembre 2016 a été mise en place pour renforcer la coopération entre les continents de part et d’autre de l’Atlantique. Pour ce faire, ils ont invité le Secrétaire général de l’OTAN puisque c’est la seule organisation défensive existante qui « unit les pays de deux continents » depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.La conférence s’est déroulée en deux étapes : le secrétaire général s’est d’abord exprimé sur les thèmes principaux, ensuite certains participants ont eu l’occasion de poser des questions relatives à l’actualité. (suite…)

Continuer la lecture

A stronger NATO means a stronger Europe. Sea Guardian and Operation Sophia together

After NATO Defence Ministers decisions in February 2016, Allies have swiftly made international efforts in terms of maritime to stem the flow of irregular migration in the Aegean Sea concerning the refugees and migrants crisis. The NATO mission, approved in record time, arises from the agreement between Angela Merkel and Prime Minister Davutoglu, announced during her visit in Ankara, and after the consent of the Greek Alexis Tsipras. NATO is contributing to international efforts to stem illegal trafficking and illegal migration in the Aegean Sea, through intelligence, surveillance and reconnaissance in the Aegean Sea. To this end, NATO is cooperating with the European Union’s border management agency Frontex, in full compliance with international law and the law of the sea. Since then the cooperation between the European Union and NATO has increasingly intensified, both in the field of the common security defense and migration. On 8 and 9 July, during the NATO Summit in Warsaw, the Atlantic Council expressed the intention to cooperate with the EU in the Central Mediterranean. After the month of February, the Aegean routes are monitored, and the central axis linking Libya to southern Europe has become the new route for migrants. On 26 and 27 October, following the meeting of NATO Ministers of Defense, NATO intervention in the central Mediterranean in support of the European Operation Sophia was decided. Firstly, this article will provide an explanation of NATO approach and its ability to adapt itself in facing new challenges. Secondly, it will introduce the situation in the central Mediterranean, by underlining the increase of migration flows and consequently, of victims. Finally, it will explain the implications of the EU-NATO joint mission in the fight against the smuggling of migrants, and thus the additional effects of this cooperation that is spreading more and more between South and Middle East. (suite…)

Continuer la lecture
  • 1
  • 2
Fermer le menu