Stratégie ou coopération – L’Union européenne, l’OTAN et le terrorisme

Un an après la publication de la Stratégie Globale de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère et la sécurité, et un mois après le Sommet européen à Bruxelles, on parle encore de l’efficacité et l’efficience pour contrer les menaces hybrides. Mais avant de contrer la menace, l’UE doit évaluer sa capacité en termes de sécurité et de défense, soulignant la forte coopération qui a été mise en place avec l’OTAN. En ce moment, l’Alliance a tendance à se concentrer de plus en plus sur l’une des menaces qui ont maintenant un effet direct sur les pays de l’Alliance: le terrorisme islamique. L’approche théorique, de caractère évolutif, explique comment l’UE et l’OTAN ont mis en place un programme de révision interne afin de s’adapter aux nouvelles menaces hybrides, et en même temps comment les deux organisations ont réussi à coopérer pour y faire face. En second lieu, dans cet article, les mesures mises en place par l’UE et l’OTAN et leur perception de la menace terroriste (depuis la création de l’Etat islamique) seront analysées. Enfin, à la lumière de la réunion du Conseil de l’UE pour les affaires étrangères et la réunion du 25 mai des chefs d’Etat de l’OTAN, nous déterminerons si une stratégie de coopération existe et quels sont les avantages et les inconvénients résultant de cette situation.

(suite…)

Continuer la lecture
Adaptation et stabilité: les plans de l’UE et de l’OTAN en Libye
Un momento delle operazioni di recupero dei migranti davanti alla coste della Libia nell'ambito della missione europea EuNavFor Med e quella italiana Mare Sicuro. Si tratta della più grande operazione di salvataggio del 2016, 17 marzo 2016. La missione navale europea EuNavFor Med, lanciata l'estate scorsa, dopo che l'Europa fu scossa dal naufragio del 18 aprile in cui morirono 800 persone. Dal 27 luglio è pienamente operativa. Negli oltre duecento giorni di missione, comandata dalla portaerei 'Cavour', la flagship della Marina Militare italiana, quello tra il 22 e 23 dicembre il peggiore: 24 barche intercettate, con oltre cinquemila migranti. ANSA

Adaptation et stabilité: les plans de l’UE et de l’OTAN en Libye

Le 16 février 2017, au cours de la réunion ministérielle de l’Alliance atlantique à Bruxelles, la demande d’aide de la part du Premier ministre libyen Fayez el-Sarraj pour la formation et le développement des forces armées du pays a été émise. Former les forces locales pour l’OTAN signifie augmenter les capacités libyennes dans la lutte contre le terrorisme et encourager la reconstruction de la stabilité. Dans le même temps, l’Union européenne est engagée dans la Méditerranée centrale et en août 2016, il a été décidé de commencer un parcours de formation de la Garde côtière libyenne dans le cadre de l’Opération Sophia. En raison de sa situation géopolitique et stratégique, la Libye est maintenant au centre des intérêts de l’OTAN et de l’Union européenne qui ont des objectifs qui peuvent être perçus comme différents, mais qui en réalité peuvent se croiser dans la réalisation d’un projet à partir duquel tout le monde peut en tirer profit. En premier lieu, cet article présentera la motivation des deux organisations en Libye. En deuxième lieu, les politiques et les opérations européennes et de l’OTAN qui ont lieu actuellement dans le centre de la Méditerranée (Sea Guardian et l’Opération Sophia) seront analysées. Par conséquent, les résultats du sommet de Malte et de la réunion ministérielle de l’OTAN seront mis en évidence, afin de comprendre quels sont les plans et les projets relatifs à la question de la lutte contre le trafic des migrants lié à l’instabilité en Libye. Enfin, dans la conclusion, les défis pour l’UE et l’OTAN seront soulignés pour avoir un aperçu des capacités des deux organisations capables d’exporter la stabilité.

(suite…)

Continuer la lecture
  • 1
  • 2
Fermer le menu