Dialogue interreligieux avec l’Islam : pour certains l’Europe serait un antimodèle

mise en ligne :21 09 2009 ( NEA say… n° 73 )

IMMIGRATION > Conditions d’accueil des réfugiés

Lune de miel entre Obama et les musulmans américains pour qui un nouveau chapitre semble s’ouvrir: 50 000 musulmans ont convergé vers la colline du Capitole pour y « prier pour l’Amérique »! D’autres persistent et signent.
Certains utilisent les difficultés des pouvoirs européens pour l’intégration des populations immigrées musulmanes pour souligner les grandes faiblesses du modèle européen. Parmi eux le journaliste britannique Christopher Caldwell qui dans son essai « Reflections on the Revolution in Europe : Immigration, Islam, and the West » met en garde l’Europe contre son trop grand laxisme vis-à-vis de l’Islam. Il affirme que les populations musulmanes font peser un défi culturel et démographique majeur sur le continent américain car elles pourraient en changer la nature profondément. Il se situe clairement dans la même pensée que Samuel Huntington pariant sur un choc possible de civilisations et sur l’idée que l’Islam n’est pas soluble dans la démocratie et la modernité. La démarche de musulmans américains qui ont tenu à célébrer la fin du Ramadan par une démarche sans précédent dans l’histoire du pays démontre le contraire. Nous sommes américains et nous aimons l’Amérique ont-ils tenus à dire de façon spectaculaire.

Sans doute la situation moyenne des musulmans américains est différente de la situation moyenne des musulmans européens, mais l’essai de Caldwell reste un essai dangereux car il ne donne qu’une partie (évidemment négative) du tableau réel de l’Islam en Europe.

Laisser un commentaire

Fermer le menu