La Suisse , à son tour, veut encadrer strictement le port de la Burqa

 La chambre basse du parlement suisse a adopté mercredi  5 octobre une motion encadrant strictement le port de la burqa dans les lieux publics présentée par l’Union démocratique du centre (UDC, droite conservatrice populiste) de Christoph Blocher.Approuvée par 101 voix pour, 77 contre et neuf abstentions par le Conseil national, la motion proposée par le député UDC Oskar Freysinger vise notamment à interdire le port de la burqa dans les transports publics et dans les bâtiments publics.

 

Le texte va être examiné à présent par le Conseil des Etats, la chambre haute du parlement, où l’issue du débat est incertaine. Si le projet devait prendre force de loi, la Suisse rejoindrait d’autres pays européens, comme la France, qui ont déjà introduit des dispositions légales encadrant strictement le port de la burqa.

« Ce serait une discrimination contre un groupe religieux et cela signifierait également que des touristes féminines en provenance de la région du Golfe ne pourraient plus voyager en train. Cela aurait donc des conséquences sur le secteur du tourisme en Suisse », dénonce le Conseil central islamique sur son site internet. Oskar Freysinger présente lui sa proposition de loi, qui interdit la dissimulation du visage, comme une mesure visant à améliorer la sécurité dans les lieux publics. En mai, le gouvernement confédéral avait recommandé que sa proposition soit rejetée, estimant que le débat devait être tranché par les cantons.

Cf autre information consacrée au bilan du port de la Burqa en France et en Belgique

Laisser un commentaire

Fermer le menu