Un candidat supplémentaire à l’adhésion à l’Union européenne : l’Albanie. C’est le sixième candidat !

L’octroi du statut d’Etat candidat à l’Albanie a rencontré la réticence de certains Etats européens : l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni en particulier mais également les Pays-Bas. Par ailleurs, alors qu’ils y étaient plutôt favorables au début, l’Espagne et la République Tchèque exprimeraient désormais des doutes. A l’inverse, le Danemark est quant à lui favorable à présent.

Toutefois, il est n’est pas négligeable de noter que 16 ministres des affaires étrangères ont quant à eux exprimé leur opinion positif envers l’Albanie dans une lettre commune. Selon eux, l’Albanie a su prouver son engagement et ses efforts pour une amélioration de son système interne ce qui mérite la reconnaissance de l’Union européenne et de plus, le statut de candidat aurait éventuellement comme conséquence de l’encourager à aller plus loin dans les réformes.

Alors que jeudi 19 juin, des incertitudes persistaient quant à la possible obtention du statut d’Etat candidat, les ambassadeurs des six pays de l’UE n’auraient pas approuvé l’octroi du statut à l’Albanie, mais finalement, ce statut lui a été attribué ce mardi 24 juin 2014. L’Albanie devient le 6ème Etat candidat à l’UE après la Turquie, l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine, le Monténégro, l’Islande et la Serbie.

Lors du Conseil des affaires générales à Luxembourg, les ministres des Etats membres de l’Union européenne se sont entendus pour octroyer le statut d’Etat candidat à l’Albanie. Ce statut est un grand pas pour les relations bilatérales UE-Albanie : c’est la marque de la reconnaissance des efforts réalisés par l’Albanie vers une intégration européenne et pour mettre en œuvre les réformes nécessaires à l’octroi de ce statut. L’Albanie a parcouru du chemin depuis 2003, date à laquelle elle a été considérée comme un Etat potentiel pour l’adhésion à l’Union européenne.

L’octroi de ce statut n’est pas sans conséquence, c’est tout d’abord un signal politique fort, cela signifie que le pays entre dans une nouvelle phase d’intégration européenne. Puis d’un point de vue économique, le statut de candidat va favoriser les investissements étrangers et donc créera des emplois, elle pourra bénéficier des fonds européens préadhésion. D’un point de vue diplomatique, l’Albanie sera conviée aux réunions du Conseil ouvertes aux Etats candidats, elle pourra coopérer avec les agences européennes.

Toutefois, prudence, l’octroi de ce statut d’Etat candidat n’inclut pas automatiquement l’adhésion à l’Union européenne. En effet, les négociations afin de devenir Etat membre sont longues et nécessitent des réformes supplémentaires avant d’avoir le feu vert pour lancer les négociations.

Finalement, des critères sont posés pour l’éligibilité d’Etat membre à l’Union européenne. Tout d’abord les critères de l’article 49 TUE :

« Tout État européen qui respecte les valeurs visées à l’article 2 et s’engage à les promouvoir peut demander à devenir membre de l’Union »

Il faut donc être un Etat, un Etat européen et s’engager à respecter les valeurs visées à l’article 2 TUE et à les promouvoir. De plus, il faut également respecter les critères définis lors du Conseil européen de Copenhague en 1993:

–        Politique: la stabilité des institutions doit garantir la démocratie, l’État de droit, les droits de l’homme ainsi que le respect et la protection des minorités ;

–        Economique: l’existence d’une économie de marché viable, la capacité à faire face à la pression de la concurrence et aux forces du marché à l’intérieur de l’UE;

–        Acquis communautaire : capacité d’assumer les obligations d’État membre, découlant du droit et des politiques de l’UE y compris l’adhésion aux objectifs de l’Union politique, économique et monétaire.

En octroyant ce statut d’Etat candidat à l’Albanie, c’est également le moyen pour l’Union européenne de prouver son engagement continu et crédible envers l’Albanie !

Audrey Lenne

Pour en savoir plus :

–        « Albanie : Incertitude autour de l’octroi du statut de candidat à l’adhésion », Bulletin Quotidien Europe n°11104, le 20 juin 2014

–        MEMO EU candidate status for Albania, Brussels, 24 June 2014 (EN)

Laisser un commentaire

Fermer le menu