Bruxelles, le jour après le veto wallon

Première constatation : Ce ne sont pas le Conseil Européen ni la Commission ni les gouvernements des Etats membres qui ont défendu l’intérêt du citoyen européen vis-à-vis des intérêts étrangers. Mais une région belge, la Wallonie. On ne peut plus se moquer impunément de la bonhomie et de l’art du compromis belge. Est-ce que la Wallonie est la seule entité de l’Europe à pouvoir ou à vouloir le faire ? (suite…)

Continuer la lecture
Changement d’état civil pour les trans* : bilan mitigé de la nouvelle loi pour la justice au XXIème siècle
https://www.google.be/search?q=loi+sur+la+justice+au+XXIeme+si%C3%A8cle&client=firefox-b-ab&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiB59G2ienPAhVEJsAKHTbrB88Q_AUICSgC&biw=1237&bih=675#tbm=isch&q=france+%C3%A9tat+civil+trans&imgrc=YDrtWX9QBGv3WM%3A

Changement d’état civil pour les trans* : bilan mitigé de la nouvelle loi pour la justice au XXIème siècle

Mercredi 12 octobre l’Assemblée Nationale a voté la première réforme judiciaire du quinquennat de François Hollande intitulée “Justice du XXIème siècle”. Initié par Christiane Taubira puis repris par Jean-Jacques Urvoas,…

Continuer la lecture

Les techniques de collecte des données : entre intrusion dans la vie privée et atteinte à la libre-concurrence

La numérisation grandissante de l’économie a fait des données personnelles l’un des outils les plus performants et les plus recherchés par les entreprises. Les plus importantes firmes digitales l’ont rapidement compris : cela explique en effet pourquoi Mark Zuckerberg, le CEO de Facebook, a déboursé 22 millions de dollars pour acquérir la messagerie instantanée en ligne WhatsApp. Dans la foulée, il a également décidé de rendre sa gratuité à l’application : dès lors, il est légitime de chercher l’intérêt de cette fusion-acquisition, cet intérêt se trouve précisément dans les données personnelles des utilisateurs de WhatsApp, créant par-là un géant de big data qui intéresse de près la Commissaire européenne de la concurrence Mme Margrethe Vestager. (suite…)

Continuer la lecture
Économie, commerce, sécurité et protection des données personnelles: des accords européens de libre-échange avec l’étranger complexes à équilibrer
http://img.bfmtv.com/c/630/420/4d3/e267911ddf414d16d3829d3968923.jpg

Économie, commerce, sécurité et protection des données personnelles: des accords européens de libre-échange avec l’étranger complexes à équilibrer

Le libre-échange est devenu l’un des principaux credo commerciaux de l’Union européenne. Plusieurs accords reposant sur cette doctrine qui vise à supprimer les barrières douanières tarifaires et non tarifaires ainsi que les réglementations nationales pouvant restreindre l’importation des biens et des services sont ainsi en discussion. Ces négociations soulèvent de vifs débats, en parallèle où sont également abordées les modalités de transmission des données personnelles des citoyens européens vers les firmes et services de sécurité des pays partenaires. (suite…)

Continuer la lecture

« L’intérêt supérieur de l’enfant » : le droit européen et sa jurisprudence veille à ce qu’il soit toujours pris en compte.

“L’intérêt supérieur de l’enfant”: Article 3 de la Convention relative aux Droits de l’Enfant.« Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale» (Convention Internationale des Droits de l’Enfant, article 3.1)

La Convention internationale des droits de l’enfant étant nécessairement rédigée en termes génériques la jurisprudence des cours européennes (Cour de justice de l’union européenne et Cour européenne des droits de l’homme) prend une importance toute particulière :en l’espace de quelques jours la Cour de Justice de l’Union européenne vient de rendre deux arrêts significatifs. Un parent d’un mineur ou ayant la garde exclusive d’un enfant mineur, cette personne fut-elle ressortissante d’un pays tiers a des droits en matière de séjour. Ces deux arrêts viennent s’ajouter à un grand nombre d’arrêts nécessitant la consultation de guides (cf.infra « Pour en savoir plus ») (suite…)

Continuer la lecture

Egalité de traitement : emploi, travail. Les députés européens divisés sur le port du voile au travail. Toujours le blocage au Conseil en matière de discrimination.

Les discriminations ont un coût que, pour la France , France-Stratégie évalue à 150 milliards et par ailleurs le fait religieux envahit de plus en plus l’espace de l’entreprise qu’elle occupait, seule et de   façon quasi hégémonique, au moins jusqu’à maintenant. Les députés européens n’ont pas réussi à s’entendre sur la question hautement symbolique et ardemment polémique du port des symboles religieux sur le lieu de travail ? Le rapporteur Renate Weber (ADLE roumaine n’a pu convaincre ses collègues qui ont refusé de condamner les interdictions généralisées sur le lieu de travail et ont renvoyé aux Etats membres le soin de légiférer comme ils l’entendent. Le rapport de Renate Weber évalue la mise en œuvre de la directive 2000/78/CE sur l’égalité de traitement. Cette directive adoptée il y a 16 ans, il faut le souligne, s’efforce de mettre en place un cadre général afin d’assurer le respect de l’égalité de traitement entre les personnes sur le lieu de travail, quels que soient, leur religion ou leurs convictions, leur handicap éventuel, leur âge ou leur orientation sexuelle etc .Cadre général que le Conseil refuse obstinément, ne craignant pas le scandale auprès de l’opinion publique. Une opinion publique qui ne semble pas en être informée. (suite…)

Continuer la lecture
Responsabilité, réseaux sociaux et terrorisme : quand liberté et sécurité s’affrontent
https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTrYgKsdyE_Zz0ra4RIhNRDGGGJWH6tF44ucVzG-LJ092_Cs4OlKw

Responsabilité, réseaux sociaux et terrorisme : quand liberté et sécurité s’affrontent

La question de la responsabilité des réseaux sociaux, et plus globalement des hébergeurs et fournisseurs d’accès à Internet, dans l’organisation d’attentats et le passage à l’acte de groupes terroristes est de plus en plus régulièrement pointée du doigt par les politiques, l’opinion publique et plus récemment par des familles de victimes. Plusieurs actions en Justice ont été intentées visant à faire reconnaître et condamner les firmes contrôlant Facebook, Twitter ou encore Google pour le soutien logistique qu’elles auraient apporté aux terroristes.

Or, Internet constitue par essence un espace de liberté : dès lors, le brider vient contrecarrer la nature-même du Web et ce qui en fait sa force et son moteur. De plus, est-il légitime de faire peser une telle responsabilité sur les hébergeurs et les gestionnaires de réseaux sociaux ? Et surtout est-ce réellement faisable ? Une nouvelle fois le difficile équilibre entre liberté et sécurité publique fait débat. (suite…)

Continuer la lecture
Difficile balance du triptyque commerce, sécurité et protection des données personnelles
https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQdImDrDBHixS5VwmHCoN_ip7i--CFm0jie01UgIQ_Spl2tMzMy

Difficile balance du triptyque commerce, sécurité et protection des données personnelles

Les enjeux de la protection des données personnelles et de la sécurité numérique des Etats membres de l’Union européenne sont devenus des sujets relevant du débat européen parmi les plus urgents depuis la fin de la première décennie des années 2000. Après la création de l’ENISA (Agence européenne pour la sécurité de l’information et de réseaux) en 2004 et le début des négociations sur le traité transatlantique (ou TAFTA pour Trans-Atlantic Free Trade Agreement) en 2013, les autorités européennes ont à plusieurs reprises démontrer leurs compétences et la valeur ajoutée de l’Union dans le domaine du digital de par sa capacité à dépasser les frontières. C’est ainsi que la réunion de la Commission LIBE (libertés civiles, justice et affaires intérieures) du 11 juillet 2016 s’est en grande partie concentrée sur la question du numérique, et ce au-travers de deux axes : la sécurité des réseaux et de leur contenu d’une part, et d’autre part le pan commercial que peuvent revêtir les données personnelles des citoyens de l’Union dans le cadre du traité transatlantique et de la nécessité de respecter le Droit européen en assurant la protection desdites données et de la vie privée digitale. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu