Bracelet électronique : la Cour Européenne rappelle que le bracelet ne pourra pas être équivalent à la détention

Face à la surpopulation dans les prisons françaises le bracelet électronique a reçu un surplus de faveur dans beaucoup de milieux. Une faveur qui risque d’être refroidie lorsque se répandra la connaissance de l’arrêt de la CJUE. Une restriction de liberté de mouvement, telle une surveillance électronique, ne doit pas nécessairement être considérée comme étant équivalente à une privation de liberté, a estimé la Cour de Justice de l’UE dans le cadre d’une affaire portant sur le mandat d’arrêt européen et les procédures de remise entre Etat membres. (suite…)

Continuer la lecture

Déclaration de M. Timmermans, vice-président de la Commission européenne, Mme Jourová et M. Navracsics, commissaires,sur la «Journée européenne du souvenir» pour la commémoration des victimes de tous les régimes totalitaires et autoritaires

Déclaration de M. Timmermans, vice-président de la Commission européenne, Mme Jourová et M. Navracsics, commissaires,sur la «Journée européenne du souvenir» pour la commémoration des victimes de tous les régimes totalitaires et autoritaires

Qui s’en est soucié ? N’oubliez jamais !(Eulogos)

« Le 23 août 1939, l’Allemagne nazie et l’Union soviétique signaient le pacte Ribbentrop-Molotov. Celui-ci a marqué le début de l’une des périodes les plus sombres de l’histoire récente de notre continent, conduisant à la déportation, à la torture et à l’assassinat de dizaines de millions de personnes vivant sous des régimes totalitaires. Si la fin de la Seconde Guerre mondiale a signifié la défaite du régime nazi, de nombreux pays d’Europe centrale et orientale ont continué de souffrir sous d’autres régimes totalitaires.

Demain, 77 ans après la signature du pacte Ribbentrop-Molotov, nous nous souviendrons de toutes les victimes des régimes totalitaires et autoritaires qui ont dévasté une partie de l’Europe durant le 20e siècle. La «Journée européenne du souvenir» pour la commémoration des victimes des régimes totalitaires et autoritaires perpétue le souvenir des victimes et rend hommage à celles-ci. Cette commémoration nous aide aussi à nous souvenir des enseignements tirés de ce sombre chapitre de l’histoire européenne.

Heureusement, les jeunes générations d’Européens n’ont pas connu la vie sous un régime totalitaire ou autoritaire. Il ne faut toutefois jamais considérer nos libertés comme un acquis. C’est la raison pour laquelle la préservation de la mémoire historique et notre attachement à la démocratie, aux droits fondamentaux et à l’état de droit restent plus importants que jamais.

Le souvenir de l’histoire de l’Europe doit nourrir notre détermination à défendre nos valeurs et nos principes communs.

Contexte

La «Journée européenne du souvenir» pour la commémoration des victimes de tous les régimes totalitaires et autoritaires est célébrée depuis 2009.

Le 23 août 2016, à l’occasion de cette journée, M. Tibor Navracsics, membre de la Commission chargé de l’éducation, de la jeunesse, de la culture et du sport, participera à un programme commémoratif et à une conférence ministérielle organisés à Bratislava par la présidence slovaque du Conseil de l’Union européenne. »

 

Texte en anglais http://europa.eu/rapid/press-release_STATEMENT-16-2844_en.htm

(suite…)

Continuer la lecture

La jeunesse européenne au cœur de la renaissance européenne, une urgence vitale. L’esprit de Ventotene soufflera-t-il à nouveau sur ce glorieux petit ilot rocheux ?

mprisonnés par le régime de Mussolini les militants communistes et autres opposants au fascisme, notamment Altiero Spinelli et Ernesto Rossi. Mais aussi l’ancien président de la République italienne, Sandro Pertini.…

Continuer la lecture

Affaire Barroso, le Médiateur, Emily O’Reilly demande un durcissement des règles éthiques pour les-commissaires.Syndicats de fonctionnaires, ONG sont sur la même ligne.

Les vacances estivales ne suffiront pas à faire oublier les turpitudes d’avant. Chacun entend bien demander des comptes. La médiatrice, Emily O’Reilly, a demandé le 12 juillet à la Commission européenne de renforcer les règles sur les postes que les présidents de la Commission et anciens commissaires occupent après avoir quitté l’institution, suite à la controverse suscitée par la nomination de José Manuel Barroso comme président non exécutif de Goldman Sachs International. (suite…)

Continuer la lecture

Aux sources des violences religieuses .

Les explications multiples s’affrontent , obscurcissent la compréhension et renforcent les affrontements. Pour les uns c’est le silence religieux(1) dans le quel s’engouffrent les obscurantismes dont l’obscurantisme meurtrier du terrorisme islamique, pour d’autres nous assistons au retour du religieux qui s’accommode mal de la sécularisation triomphante. Pour d’autres encore c’est la détresse humaine qui s’étend sur la planète entière qui génère les formes de religion les plus violentes. Ce serait même le goût pour la violence qui serait à l’origine de ces actes qui font la « une » des journaux plus que la fascination pour l’islam proprement dit. (suite…)

Continuer la lecture
Union européenne et Proche Orient : la Politique européenne de voisinage, un moyen de lutte contre le terrorisme
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/politique-europeenne-voisinage/definition-pev.shtml

Union européenne et Proche Orient : la Politique européenne de voisinage, un moyen de lutte contre le terrorisme

Le Proche Orient vit actuellement une crise économique, politique et sociale constituée de plusieurs éléments tels que, le terrorisme, les flux migratoires, le conflit israélo-palestinien…etc. Effectivement, ces crises subies par les pays du Proche Orient entrainent l’absence d’une stabilité sécuritaire de la zone, qui s’enracine de plus en plus.

C’est donc au sein d’un contexte tourmenté et incertain que la Politique européenne de voisinage (PEV) prend une importance inédite. Elle apparait ainsi comme la possibilité d’être un moyen de stabilisation dans les pays voisins de l’Union européenne (UE).

Au vu de ces observations, il convient de s’interroger sur le fait de savoir si la PEV, venant s’ajouter aux nombreux textes juridiques pour la lutte contre le terroriste, pourrait-elle être un moyen efficace afin de lutter contre la menace terroriste ? (suite…)

Continuer la lecture
Vers plus de transparence fiscale au sein de l’Union européenne à l’initiative de la Commission européenne
http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.up-magazine.info%2Fimages%2F0116%2Ftransparence-fiscale2.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.up-magazine.info%2Findex.php%2Feconomie-de-linnovation%2F5491-nouvelle-avancee-pour-la-transparence-fiscale&h=594&w=880&tbnid=Vy1t2_NPCuLCWM%3A&docid=wAt5Z9Al9BacXM&ei=a6-MV8TxEOuBgAaerqbIBA&tbm=isch&client=firefox-b-ab&iact=rc&uact=3&page=1&start=0&ndsp=15&ved=0ahUKEwiE07r95vzNAhXrAMAKHR6XCUkQMwgeKAAwAA&bih=659&biw=1366

Vers plus de transparence fiscale au sein de l’Union européenne à l’initiative de la Commission européenne

La lutte contre le terrorisme est un sujet à travers lequel l’Union Européenne (UE) a déjà pu réagir sur le plan législatif à plusieurs reprises par l’élaboration de propositions, communications, directives, plan d’action…etc. Les évènements qu’a connus l’UE ces derniers temps en matière de terrorisme, l’incite à réagir davantage, à mobiliser ses moyens et à faire preuve de solidarité. C’est ce que souligne Jean-Claude Juncker, suite au tragique évènement dont à été victime la ville de Nice (France) ce 14 juillet 2016, affirmant que « la France peut compter sur la Commission européenne pour continuer à l’épauler ainsi que les autres Etats de l’Union européenne à lutter contre le terrorisme à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union européenne ». (suite…)

Continuer la lecture

Jeux Olympiques : l’Arabie Saoudite enverra 4 athlètes féminines. Dopage : un rapport accablant pour la Russie

L’actualité sportive tout en contrastes : elle offre le pire inimaginable, le rapport Mac Laren sur le dopage en Russie, et le moins mauvais, quelques athlètes femmes d’Arabie Saoudite aux jeux olympiques. Qu’attend l’Union européenne pour prendre le leaderhip de la lutte anti-dopage ? (suite…)

Continuer la lecture
What does Brexit mean for Human Rights?
http://www.migrantsrights.org.uk/blog/2016/07/brexit-and-potential-human-rights-implications

What does Brexit mean for Human Rights?

The Conservative Party’s manifesto for the 2015 elections promised to introduce a British Bill of Rights and repeal the European Convention on Human Rights. A proposition that was backed by Theresa May since « The ECHR can bind the hands of parliament, adds nothing to our prosperity ». In the new Prime Minister’s opinion, the ECHR is responsible for controversial human rights decisions, not the EU.

However, during her launching campaign she went back on her words saying she would not leave the ECHR. What does this turnaround mean for human rights? Will the Conservative Party follow through its campaign commitment with a British Bill of Rights? If so, how would human rights be protected?

 HR activists raise concern about xenophobia rise since Brexit. (suite…)

Continuer la lecture
Difficile balance du triptyque commerce, sécurité et protection des données personnelles
https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQdImDrDBHixS5VwmHCoN_ip7i--CFm0jie01UgIQ_Spl2tMzMy

Difficile balance du triptyque commerce, sécurité et protection des données personnelles

Les enjeux de la protection des données personnelles et de la sécurité numérique des Etats membres de l’Union européenne sont devenus des sujets relevant du débat européen parmi les plus urgents depuis la fin de la première décennie des années 2000. Après la création de l’ENISA (Agence européenne pour la sécurité de l’information et de réseaux) en 2004 et le début des négociations sur le traité transatlantique (ou TAFTA pour Trans-Atlantic Free Trade Agreement) en 2013, les autorités européennes ont à plusieurs reprises démontrer leurs compétences et la valeur ajoutée de l’Union dans le domaine du digital de par sa capacité à dépasser les frontières. C’est ainsi que la réunion de la Commission LIBE (libertés civiles, justice et affaires intérieures) du 11 juillet 2016 s’est en grande partie concentrée sur la question du numérique, et ce au-travers de deux axes : la sécurité des réseaux et de leur contenu d’une part, et d’autre part le pan commercial que peuvent revêtir les données personnelles des citoyens de l’Union dans le cadre du traité transatlantique et de la nécessité de respecter le Droit européen en assurant la protection desdites données et de la vie privée digitale. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu